Certificats d'Économie d'Énergie

 

Lettre adressée le 11 octobre 2018 au Medef et à l’Afep,

avec en copie le Ministre de la Transition écologique et solidaire, l’AMF et l'IFA.

 

 

"Le dispositif des CEE s’apparente à un mécanisme par lequel les grands groupes de l’énergie français sont amenés à financer des réseaux criminels transnationaux" Pour reprendre les propos de Tracfin (Rapport 2016).

 

Et pourtant, sur 2018, 2019 et 2020, c’est près de 9 milliards d’euros de CEE supplémentaires qui seront comptabilisés dans les comptes des sociétés qui vendent de l’énergie, alors que l’on en ignore la vraie valeur.

 

Les énergéticiens peuvent avoir, selon leur taille, de 100 million à 1 milliard d’euros de CEE comptabilisés dans leurs comptes et ils peuvent être redressés sur les 6 dernières années!

 

Entre 2006 et 2020, la facture de l’énergie en France aura augmenté de près de 14 milliards d’euros, sous le seul effet des CEE.
 
Il n’est plus possible de maintenir autant de flou dans la fixation du prix des CEE et il faut réguler ce marché.

 

Pour accéder à l'intégralité de la lettre adressée au Medef et à l'Afep

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Gouvernance en Action